L’élevage de porc

Pourquoi des porcs ?

C’est tout naturellement que l’élevage a pris sa place sur la ferme.

Il y avait du son de petit épeautre, de seigle et de blé à valoriser, mais aussi des écarts de tri. Ce grain qui n’était pas valorisé en alimentation humaine et qui finissait sur un tas de compost était pour nous du gaspillage. Les porcs  valorisent bien ces lots de grains, une fois réduit en farine par un moulin à marteaux. De plus, la fertilisation par le fumier ou le pâturage des animaux n'est pas négligeable ! En bio, l'azote organique est précieux.

porc-aliments (1+2)
porc-site (6)

Mode d'élevage

Aujourd’hui, une partie des porcs à l’engraissement est hébergée dans d’anciens box à chevaux du corps de ferme, sur aire paillée. Le fumier est sorti à la fourche, c'est sportif et odorant ! Au printemps, les truies et les porcelets profitent du plein air, jusqu’à la fin de l’automne. Nos premiers porcs, on les sortait tous les matins et les rentrait le soir, comme des vaches... !

engraissement
truies

Après des investissements en clôtures mobiles et cabanes, tous les animaux seront en plein air sur les prairies de trèfle et luzerne lors de la période estivale. Eh oui, les cochons mangent  de l'herbe, mais aussi les racines de l'herbe, les vers de terre...D'où l'intérêt d'avoir des prairies temporaires pour les déplacer tous les ans, ça évite qu'ils ne retournent tout le couvert. Dans nos régions, les hivers sont trop humides pour laisser les porcs en plein air intégral. Pour le confort des animaux, de l’éleveur et le respect des sols, les porcs rentreront l’hiver sur une aire paillée mécanisable, que l’on aménagera l’an prochain.

prairie

Naisseur - engraisseur : les races

 

Trouver des porcelets bio, c'est compliqué. Alors un couple de reproducteur de race Bayeux, une race menacée, nous a permis d’avoir une première portée fin janvier 2017. Ces animaux ont une croissance plus lente et sont plus gras que les porcs sélectionnés. La saveur de la viande n’en est que meilleure. On adore leur taches noires et leurs longues oreilles, ainsi que leurs longs poils qui les font ressembler à des nounours. On a envie de leur faire des câlins !

Le gras

Ces races rustiques sont grasses. Mais de quel gras parle-t-on et qu'en fait t-on?

Le profil du gras chez le porc est assez stable quelque soit l'alimentation et la race. Il contient en moyenne 60% d'acide gras mono et poly-insaturés, dont l'acide oléique lié à la consommation de céréales. (source : appel de Mathieu Monziols, IFIP).

Le gras est important pour le goût de la viande. Si on ne prend que le saindoux, en cuisine, il est excellent pour les pomme de terres rôties et dans les pâtes à tarte ou les biscuits. Je vous le rappelle, le gras, c'est la vie.

gras-diagramme