L’agriculture biologique

L’évidence a toujours été : la ferme serait en agriculture bio et rien d’autre. Elle est le mode de culture qui respecte le plus l’homme et la nature. La ferme est auditée par Ecocert depuis 2013.

 

pissenlit
vue loin

L'agriculture biologique n'utilise pas d'intrant de synthèse (pesticide et engrais). A la ferme, on remplace les engrais chimique par la fertilisation azotée naturelle des légumineuses, comme le trèfle, la minette, la luzerne, les pois... Cette fertilisation est gratuite et non polluante !  Ces plantes permettent en plus d'accueillir une diversité supérieure dans les champs. Ceci est très bénéfique pour la vie du sol et permet aussi de diversifier le menu des insectes pollinisateurs.

La gestion des ravageurs et maladies est réalisée par la rotation des cultures en amont. La diversité dans les champs, grâce aux "mauvaises herbes" et aux cultures associées, permet aussi de gérer cette pression de ravageurs. Certes, les mauvaises herbes nous embêtent car elle concurrencent la culture que l'on a semé et qu'on veut bien sûr récolter, mais ces plantes là sont visitées par les insectes pollinisateurs. Aussi, les quelques abeilles que l'on héberge sont ravies de toujours trouver quelques fleurs.